RDC/CENI : Jean- Pierre Alumba propose une médiation entre les confessions religieuses

Spread the love

« Jai suivi la déclaration de la CENCO par l’abbé Nshole faisant mention de leur échec quand à leur tâche de désignation des deux acteurs de la société civile à la CENI, Surtout la présidence de la CENI.

Je comprends leurs frustration face à cette crise de confiance entre d’un côté la CENCO et l’ECC et de l’autre côté les 6 autres confessions religieuses.

Ils ont certes pris beaucoup de temps sans arriver à une bonne suite, mais je crois qu’il vaudrait mieux prendre beaucoup de temps pour mieux faire que de bacler le travail pour qu’en suite cela impacte négativement sur tout le processus électoral » , a déclaré Jean Pierre Alumba LUKAMBA, acteur de la société civile africaine et Directeur exécutif international de la diaspora Africaine pour le développement, une organisation panafricaine.

Pour lui, la CENI doit encore au peuple des élections municipales et locales que nous attendons jusqu’aujourd’hui.

Jean Pierre Alumba ‘estime que comme il y a blocage entre les confessions religieuses pour désigner les membres de la CENI, l’acteur de la société civile et expert au développement pense qu’ on peut juste joindre à ces confessions religieuses une médiation crédible pour le pousser à un compromis ou un consensus

« Dépasser ce mois sans investir la nouvelle équipe de la CENI qui doit pouvoir préparer les élections, cela pourrait avoir de l’incidence sur le calendrier électoral de 2023, d’où il y a un glissement que nous devons déjà commencer à eviter par un dialogue afin de dégager le consensus au cas où l’option d’un médiateur ne serait pas efficace », conclut-t-il.

Désiré wembolowa