Rentrée scolaire 2021-2022 : la fondation<br>AWALUS offre de Kits scolaires aux parents de la commune de Kimbaseke

Spread the love

dans le cadre du soutien de la gratuité de l’enseignement de base sur toute l’étendue du pays, la fondation awalus présidé par la brillante abigaël wanzambi lussambo, a procédée ce samedi au district de la tshangu dans la commune de kimbanseke, à la remise des kits scolaires aux parents de la dite commune en vue de permettre à leurs enfants de bien étudier.

Le bien être universel, c’est vivre pour les autres dit-on. Une pensée qui est devenue la vie de chaque jour d’abigaël wanzambi lussambo, présidente de la fondation qui porte son nom.

Ce samedi 9 octobre 2021, connaissant la souffrance que vit certains parents, la présidente de la fondation awalus a effectuée une descente somptueuse dans la commune de kimbanseke au quartier 17 mai, où elle a offerte gratuitement et sans aucunes conditions aux enfants du dit quartier un lot important de kits scolaire question de clôturer en beauté les vacances.

Stylo,cahier, latte. Bref, les fournitures scolaires étaient distribuées sans tenir compte des appartenances politiques ni ethniques mais avec un seul but,soutenir la gratuité de l’enseignement de base.

avec une joie inexplicable, les bénéficieres  n’ont pas cachés leurs satisfaicit devant un tel acte combien louable.

« je dis merci à l’initiatrice de la fondation AWALUS pour cet acte qui nous soulage car on ne savait pas comment procéder pour que nos enfants aillent à l’école, et aujourd’hui grâce à sa bonté,nous enfants iront à l’école complet et sans complexe », s’est exprimé un bénéficiaire.

Ils ont profiter de cette occasion pour lui remettre quelques cadeaux alimentaires.

Avec ce maigre moyen, tel un ange, la charmante  Abigael wanzambi présidente de la fondation awalus, a soulagé les coeurs des parents qui ne savaient comment scolariser leurs enfants.

Arrivée là où le plus riche n’arrivent qu’au moment des élections, les faits de cette femme au coeur d’ange est un exemple a suivre car ceci n’est pas une première mais la continuité d’un geste appréciable par tous.

Paul Senga