Le ministre des droits humains Fabrice PUELA Clôture les assises sur l’examen périodique universel sur les droits de l’homme en RDC.

Spread the love

Du jeudi 21 au vendredi 22 octobre 2021, le ministère des Droits Humains organise à Pullman hôtel, un atelier de présentation des feuilles de route et la mise à jour sur la mise en œuvre des recommandations du 3 ème cycle de l’examen périodique universel de la République démocratique du Congo.

Devant plusieurs personnes dont notamment les membres du Gouvernement, les députés, sénateurs, militaires et bien d’autres, les hôtes ont étalé la raison d’être de ces activités de deux jours.

Prenant la parole, le Directeur du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme en RDC a axé son discours sur le bien fondé du respect des droits de l’homme.

Selon lui, une promotion et une protection efficaces et effectives des droits de l’homme nécessitent l’implication et une coordination de tous les acteurs tant au niveau national qu’international.

Le ministre de droits humains congolais, Albert Fabrice PUELA a fait savoir que son ministère manifeste une ferme volonté de mettre fin à ce cycle de violations partout où elles se produisent.

 » Cet atelier intervient quelques jours après notre mission effectuée à Genève où nous avons représenté notre pays, la RDC au dialogue renforcé sur le rapport de la Haute-Commissaire aux Droits de l’homme concernant la situation des droits de l’homme en RDC et sur le rapport final de l’équipe d’experts internationaux sur la situation au Kasaï.

Dans son mot de la fin, le numéro 1 aux droits humains congolais Fabrice PUELA a tenu à remercier toutes les personnalités qui ont prit part à cet atelier, sans oublier les experts et participants qui ont répondu présent durant deux jours.

Il a aussi tenu a rappeler les recommandations reçues par la RDC en 2019 concernant les questions des Droits Humains au pays.

Et d’ajouter que cette année là, la République démocratique du Congo a reçu 267 recommandations dont 239 ont été acceptées et 28 rejetées.

Il sied de noter que ces assises ont été organisé en appuie avec les Ambassades de l’Union Européenne, de la Belgique et le Bureau conjoint des Nations Unies BCNUDH que cet atelier est organisé.

Désiré wembolowa

%d blogueurs aiment cette page :