Kinshasa : Pourquoi cette campagne de diabolisation contre la DGRK et son DG Félicien KULUTA ?

Spread the love

Depuis son arrivée à la tête de cette régie financière, les violons ne semblent pas se cicatricer avec l’Agence de prévention de lutte contre la corruption (APLC). Celle-ci semble reprocher à l’actuel chef de la DGRK de détournement des deniers publics. Or, selon des services de cette régie financière, le problème qui fait énerver, est la mise à l’écart par la ville de Kinshasa, de la société SOLUTECH choisie dans la maximisation des recettes de la ville. Ces services dénoncent donc un acharnement à l’endroit de leur directeur général M. Kuluta. Celui-ci s’est à maintes reprises éclairé l’opinion sur ce dossier. Félicien Kuluta s’est exprimé en ces termes : » Avant mon arrivée à la tête de cette régie financière, la direction qui m’avait précédé, ne voulait pas de la société SOLUTECH parce qu’elle avait estimé que son logiciel n’avait pas atteint la maturité, c’est-à-dire il était au stade expérimental et n’était pas capable de booster des recettes pour la ville. J’ai trouvé donc un bras de fer sans précédent entre la direction qui m’a précédé et ladite société. J’ai joué à l’apaisement en appelant la société à commencer le travail. C’est à ce moment que les problèmes ont débuté. Les utilisateurs m’ont écrit pour faire voir qu’ils n’arrivaient pas à utiliser cette plateforme. C’est à ce moment que l’APLC intervient pour m’interpeller afin de me dire pourquoi je compte se débarrasser de la société. Je détient toutes les correspondances avec moi ». Dès lors , on se rend compte qu’il y a un manque total de sérieux dans la caractérisation des faits prétendument reprochés au DG de la DGRK. Cependant, tenant mordicus à faire plier l’actuel patron de la DGRK, l’APLC a initié des enquêtes et investigations à travers ses services qui après huit mois de travail, attestent l’existence d’indices sérieux de détournement à hauteur des millions de dollars à la DGRK. Elle a de ce fait, transmis le vendredi 19 novembre, le dossier au niveau du Parquet général de la République à Matete, renseigne un communiqué signé par son coordonnateur Thierry Mbulamoko. L’on se rappellera que l’IGF avait engagé une mission de contrôle auprès de la DGRK avec pour objet de procéder à la collecte des informations relatives au vol présumé du serveur de la régie ; au contrôle de gestion en vue notamment de faire la lumière sur le détournement présumé de 35 millions de dollars américains sur les recettes générales par la DGRK. Alors que les conclusions de cette mission n’ont pas encore livré son secret, voilà l’APLC avec l’intention de nuire , s’est empressée de saisir la justice . Face à la déferlante action judiciaire de l’agence, d’aucuns se posent la question pourquoi cette hargne contre le patron de la DGRK. L’on se souviendra que depuis sa création par le président de la République, cette structure s’est toujours trempée dans des sales dossiers. Le cas du dossier Access Bank où l’APLC s’était compromise dans des méthodes douteuses. Alexis Emba RDC, Kinshasa, Régie, Détournement, Deniers, Publics, Acharnement, Agence, Corruption, Prévention, Lutte, Direction, Recettes, Services, Justice, Économie

%d blogueurs aiment cette page :