Affaire Congo Hold-up : Christopher ngoy souhaite l’arrestation de Joseph Kabila.

Spread the love

Au cours d’un point de presse organisé en son siège nationale, le coordonnateur général de la société civile congolaise a déclaré devant plusieurs personnes et la presse que l’ancien président de la République Joseph Kabila ne doit pas être épargné cette fois-ci, surtout le fait qu’il est cité dans une affaire de détournement de fonds publics.

Christopher ngoy s’est indigné de la pauvreté ou la misère dans laquelle les populations congolaises croupissent. Selon lui, cet appauvrissement de la population est la résultante de la mauvaise gestion qui a toujours caractérisé les différentes têtes au pouvoir l’indépendance de la RDC.

 » Depuis le 19 novembre 2021, nous avons été gratifiés d’un certain nombre des rapports d’enquêtes, sonores, écrits et audiovisuels, intitulés ( Congo Hold-up), ou des hautes personnalités et institutions de la République, dont un ancien président de la République et sa famille tant biologique que politique, sont mis en cause pour délit de détournement des derniers publics  » , a fait savoir le coordonnateur général de la société civile congolaise.

Pour lui, les faits publiés de manière très limpide, sont à l’image du régime de prédation qu’ils ont toujours dénoncé et combattu, surtout que l’équipe internationale ayant produit les rapports à l’ issue de leurs enquêtes, atteste que les preuves confirmant leurs conclusions, existent bel et bien pour libre contradiction.

 » Nous fondant sur ces informations, nous sommes en présence des crimes de la catégorie de la criminalité économique transnationales, commis par les élites, donc la transgression du droit par ceux qui se situent en haut de l’échelle sociale. Les auteurs de ces crimes sont dangereux et nuisibles pour la société congolaise, ils ne méritent pas de demeurer parmi nous et ne doivent pas rester impunis.

La société civile congolaise accompagné du front des nationalistes engagés iront déposés un mémo auprès du procureur général près la cour de cassation, et ils projettent une série d’actions à mener sur terrain, en réclamation du rapatriement en RDC de tous les fonds et autres, détournés par des personnalités, congolaises ou non.

Désiré wembolowa

%d blogueurs aiment cette page :