Désigné facilitateur de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (EAC) pour la paix en RDC, l’ancien président kényan Uhuru Kenyatta appelle à Kinshasa les groupes armés actifs dans l’est congolais à « déposer les armes ».

« Les combats continuent à Kibumba », dans le territoire de Nyiragongo, ont déclaré dans la journée un habitant et une source sécuritaire.

De violents combats à l’arme lourde entre l’armée et les rebelles du M23 se sont poursuivis lundi à une vingtaine de km au nord de la grande ville stratégique de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), ont indiqué des sources locales civiles et militaires.

Des affrontements se déroulent depuis la fin de la semaine dans ce secteur, considéré comme un des derniers verrous sur la route nationale 2 en direction de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, ville de plus d’un million d’habitants dont le M23 – soutenu par le Rwanda selon Kinshasa – se rapproche depuis deux semaines.

« L’armée rwandaise et ses alliés du M23 ne cessent, chaque jour qui passe, de lancer des assauts sur nos différentes positions qui se trouvent à Kibumba », a déclaré à des journalistes le porte-parole de l’armée au Nord-Kivu, le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike.

« Hier, dimanche, ils ont une fois de plus osé attaquer une de nos positions. L’objectif des Forces armées de la République démocratique du Congo, c’est de ramener cette agression d’où elle est venue », a-t-il ajouté

By admin

%d blogueurs aiment cette page :